Règles pour les combats psioniques


(À utiliser avec les nouvelles règles des psioniques)

« Règle des esprits ouverts ou fermés (Inchangée)
« Classe d'armure mentale (CAM) (Inchangée)
« Points de force psionique (PFPs) (Inchangée)
« Combats psioniques :

Ce qui reste :

- Nombre d'attaques par niveau : 1/1 du 1-6, 3/2 du 7-12 et 2/1 du 13 +
- La table d'ajustement pour les attaquants psioniques VS les défenses mentales.
- Le coût de maintient des tangentes (provenant des anciennes règles)

On a les changements suivant :


Les coûts des attaques et défenses mentales

Table 1
Attaques	coût	échec	pppo
EW		4psp	2psp	1d6
II 		6psp	3psp	1d8
MT		2psp	1psp	1d4
PB		10psp	5psp	1d12
PsC		8psp	4psp	1d10
(pppo : pfp perdus par l'opposant dû au stress de l'attaque)

Sur un esprit ouvert : voir les effets des anciennes règles

Autres : Un non-psionique ne PEUT PAS faire d'attaques psioniques et ne peut se défendre qu'avec ça CAM contre les attaques mentales d'un psioniciste.

Il est aussi à noter que maintenant, uniquement les télépathes peuvent faire des attaques psioniques.

Ne sont-ils pas des télépathes pour ces raisons? Je trouvais ridicule que tous pouvaient faire des attaques mentales. Les règles de la deuxième édition enlevaient l'attrait du Télépathe.

Les défenses mentales, quant à elles, sont uniquement disponibles pour la classe des psioniques.

Ils sont des psionicistes après tout.

Pour ceux qui se demandent ce qui arrive avec la façon de contacter un esprit, je retourne avec l'ancien système des trois tangentes.

Pour contacter un esprit fermé avec PFPs :

On doit établir 3 tangentes. C'est-à-dire qu'il faut réussir à percer 3 fois la CAM de l'opposant avec ça TACHOM.

Si l'opposant est un psioniciste, c'est-à-dire qu'il possède des défenses mentales, il doit s'en servir sinon, on se basera sur la CAM de base -3. Pour contacter un tel opposant, il faut absolument avoir 3 tangentes.

Si par contre, l'opposant possède des PFPs, mais pas de défense mentale, alors pour ce défendre il n'a pas le choix d'utiliser ça CAM. Par contre, il n'est pas nécessaire, dans le cas d'un coup critique de l'attaquant de faire trois tangentes. Lorsqu'un coup critique est porté sur un adversaire non psionique, alors deux tangentes sont automatiquement connectées si la personne possède moins de 26 dans l'addition de sa sagesse et de son intelligence. Cependant, si l'addition est de 26 ou plus, alors on obtient une seule tangente automatique.

À chaque fois qu'on tente ou que l'on établit une tangente, il y a une perte, pour l'attaquant, d'une quantité de PFPs équivalente à l'attaque utilisée.

 chaque fois qu'une tangente est établie, il y a perte de PFPs de la part de l'attaqué de l'ordre de 1dxx (xx pour le type d'attaque utilisé par le psioniciste) plus un point par deux niveaux du psioniciste. (voir la table 1 pppo) Pour un coup critique, on fait (1dxx) X 2 + 1 psp/2 niveaux

Ex :
« Lial Midlink (Niveau 6) attaque avec Psionic Blast et réussit son attaque. Alors Grunar the bugkiller perd 1d12+3 PFPs.
« Dans le cas d'un coup critique, ce serait 1d12 x 2 + 3 PFPs.

Expulser un intrus de son cerveau : L'expulsion entraînera la perte de 2 tangentes pour l'attaquant, l'attaqué doit premièrement, que ça marche ou pas, dépenser la moitié de ses PFPs restant jusqu'à un minimum de 7.

Ex : 150 PFPs doit dépenser 75. 12 PFPs doit dépenser 6 ? Non.

Le minimum requis pour tenter un rejet psionique est de 14 PFPs. Si l'attaqué n'a pas suffisamment de PFPs, alors il ne peut plus rien faire.

Donc, une fois la moitié des PFPs dépensés, l'attaqué à le droit de faire une attaque mentale avec sa propre TACHOM (m¡me s'il n'a pas d'attaque mentale) et gréce à la formidable dépense de PFPs, il tente de percer la CAM non modifié de défense mentale du psioniciste. Le psioniciste perd alors deux de ses tangentes.

Voilà.


Sébastien Gamache