Règles de décryptions de sorts et grimoires


Décryptions du grimoire d'un magicien

Sur Athas, le papier n'est pas courant ; il est pratiquement inexistant. Les Preservers ou les defilers se doivent d'utiliser leur propre système d'écriture de sorts. Par exemple, on peut broder les sorts sur une cape, faire des kipus, écrire sur des os, etc.

Il n'est donc pas évident pour un autre mage, lors de la découverte d'un grimoire, de se rend compte que s'en est bien un et de pouvoir le décrypter. Il faut préciser qu'un preserver ne peut PAS transcripter un grimoire de defiler et vice-versa, car la façon de lancer les sorts, quoiqu'ils aient le même effet, n'est pas du tout la même vue la conséquence de ceux-ci. Il est évident que si le magicien rencontre une autre forme similaire d'écriture à celle déjà rencontrée, il jettera un coup d'oeil annulant ainsi l'étape 1.


Pour des magiciens de la même école, les pourcentages sont les suivants:

1- La chance que le magicien puisse reconnaître les écritures d'un autre lanceur de sort est de:

5% par niveau + 10% si les magiciens sont de la même race + 5% par point d'intelligence en haut de 15

Ex : Aaras Lightfinger est un elfe de niveau 8 et possède une intelligence de 19. Sa chance de reconnaître la présence d'un parchemin ou d'un grimoire d'un autre elfe est de :

8 * 5% + 10% + (19-15) * 5% = 70%

2- La chance de décrypter CHAQUE sort sur le grimoire :

(car les dessins ou gravures cabalistiques ne sont pas nécessairement les mêmes que sur les autres sorts)

+5% de base
+10% si le magicien possède la compétence de spell weaving
+5% pour des magiciens de même race
-10% pour des magiciens de races différentes
+5% par point d'intelligence en haut de 15
+5% par niveau du magicien
+2% pour chaque sort du niveau du sort en transcription
-5% par niveau du sort

Ex : Encore Aaras Lightfinger mais alors qu'il était plus jeune. Il était alors un elfe de niveau 6, possède toujours une intelligence de 19 et à la compétence de spell weaving. Il possède 3 sort de niveau 3. Sa chance de décrypter un sort de niveau 3 d'humain est de :

5% + 10% -10% + (19-15) * 5% + 6 * 5% + 3 * 2% - 3 * 5%= 46%

Ça semble être des statistiques très basse. Mais se sont des statistiques qui ne mentent pas sur la rareté des sorts et sur leur encryptage.

Pour tenter de retranscrire le sort, il faut attendre au niveau suivant ou à un moment où le magicien pourra passer au moins deux semaines par niveau du sort en intense recherche dans un endroit très calme et isolé.

Voilà.


Sébastien Gamache